03 février 2019

Légendes de France: L'orme de l'innocence

 

 

Le Prince Noir parcourait le pays et terrifiait la population.

 

princenoirIMG_4453

 

Depuis que Pierre le berger était parti avec ses moutons, 

le Prince Noir  harcelait la belle Adeline.

 

adeline1IMG_4450

 

On avait remarqué qu'elle rentrait de plus en plus tard

le feu aux joues,

et la coiffe de travers.

 

adelineauboisIMG_4358

 

Monsieur le Comte en fut informé et il demanda

à la jeune fille de s'expliquer.

Elle nia toutes les accusations et assura qu'elle aimait Pierre,

et que le Prince Noir lui faisait peur.

 

lejugementIMG_4360

 

Mais le Comte ne la crut pas,

il la jugea coupable et envoya  un messager

prévenir le berger du jugement rendu.

 

Elle fut conduite sur la place du village

où les habitants s'attroupèrent sous le viel orme

pour assister à l'exécution de la sentence.

 

 

lafouleIMG_4365

 

Elle fut mise nue, sous les huées de la foule,

tel était le châtiment pour avoir trahi son promis.

Mais sa honte fut si grande qu'elle lui causa un choc intense,

et son coeur s'arrêta de battre.

 

adelinemorteIMG_4371

 

Elle s'écroula sans vie sous le viel orme,

le silence se fit tandis que Pierre arrivait,

ne croyant pas à la trahison de celle qu'il aimait.

C'est alors que des fleurs blanches apparurent sur l'orme

et qu'elles tombèrent en recouvrant le corps d'Adeline.

 

BergerIMG_4372

 

Elle avait quitté ce monde pour un royaume où

les arbres savent écouter avant de juger et condamner.

 

L'orme de l'innocence se dresse toujours sur la place de Biscarosse

et malgré son grand âge continue de fleurir chaque année en

souvenir de la belle et tendre Adeline.

 

                                                                                            Légende tirée du livre: Les plus belles légendes de France (les Landes)

                                                                                      racontées par Madeleine Mansiet et illustrées par Quentin Gréban

                            dont j'admire le grand talent.